L’équipement nécessaire

CAMPISME

Prenez un sac de voyage, que vous retrouverez à l’étape le soir, et un mini sac à dos pour la journée. Demandez-vous : « de quoi puis-je me passer ?« . On vous invite à une expérience de libération. En vous encombrant, c’est tout le groupe que vous alourdissez. Ayez une Bible complète de petit format.

Voici une liste de choses indispensables : duvet ; mini matelas ; une gourde d’au moins 1 litre (des bouteilles achetées sur place peuvent aussi convenir) ; lampe de poche ou, mieux, frontale ; pochette inséparable contre le vol de l’argent et du passeport ; voile léger contre la poussière, mais aussi contre les moustiques ; de quoi se couvrir les épaules dans les lieux saints et dans le désert. Pull, maillot de bain, grande serviette de toilette. Chaussures légères et robustes (sandales plutôt que pataugas, mais c’est selon votre confort), chapeau, sandales pour aller dans l’eau, lunettes de soleil, boules Quiès… On compte sur votre bon sens. Pour la plage des coraux à Eilat, un masque et un tuba (sinon, location possible sur place).
Il peut y avoir beaucoup de moustiques : veillez à vous protéger.

Pour entrer en Israël, vous devez présenter votre passeport, valide jusque six mois après votre entrée dans le pays. Aucune vaccination n’est exigée [vérification à faire quand au Covid…]

PHARMACIE

Tout est prévu pour les premiers secours. Ayez de quoi soigner vous-mêmes vos petits bobos et prenez vos médicaments personnels. L’expérience a prouvé qu’il était bon de se munir d’Ercefuril 200, de Vitamine C, de Doliprane ; pansements et protection contre les moustiques (spray ou crème) sont vivement recommandés. Il y a ordinairement dans les groupes, des infirmières ou des médecins, mais, autant que les autres, ils ont besoin de vacances.